Brut, extra-brut, sans dosage? On vous aide à y voir plus clair

piqsels.com-id-firqy

Le dosage du champagne?

La teneur en sucre, ou dosage, ou « liqueur d’expédition » est la dernière touche apportée au Champagne avant le bouchage définitif de la bouteille. L’acidité naturelle du vin et du gaz carbonique étant élevée, il est nécessaire, parfois, d’ajouter une petite quantité de liqueur de dosage, le plus souvent composée de sucre de canne dissous dans du vin de réserve d’au moins deux ans d’âge, en quantité variable selon que l’on désire obtenir un vin « extra-brut », « brut nature », « brut », « extra-dry », « sec », « demi-sec », ou « doux ». Ce dosage est l’une des mentions obligatoires de l’étiquette d’une bouteille de Champagne, permettant au consommateur d’identifier le vin qu’il a choisi.

Comment incorporer le dosage dans la bouteille?

Autrefois de manière manuelle, aujourd’hui, la chaîne de dégorgement et de dosage est automatisée. Ce dosage s’effectue à l’aide d’une machine automatique ou semi-automatique appelée « la doseuse ». La première étape consiste à geler le dépôt qui est situé dans la bouteille de champagne proche du bouchon. Une fois gelé, avec le dépôt, le bouchon est ouvert. Avec la pression ce dépôt est expulsé avec un peu de champagne.  Pour combler le champagne perdu lors de l’expulsion, on remplace en rajoutant rapidement la liqueur.  Une fois que la bouteille est à niveau, elle est à nouveau bouchonnée avec un bouchon en liège et le muselet métallique qui le maintient.

methode-traditionnelle-etapes_levinpasapas
Illustration: le vin pas à pas

Une liqueur de dosage spécifique et adaptée à chaque cuvée

Vous retrouverez des exemples de Champagnes plus ou moins dosés sur notre site Envie de Champ 

  • Doux plus de 50 grammes de sucre par litre. Il se déguste généralement au moment du dessert.
  • Demi-sec entre 32 et 50 grammes de sucre par litre. La cuvée Demi-Sec de la prestigieuse Maison Billecart-Salmon, en est un bon exemple.  C’est un champagne  qui est le parfait équilibre entre sucre, alcool et acidité. Il accompagne volontiers un beau foie gras ou à l’inverse un gâteau au chocolat.
  • Sec entre 17 et 32 grammes de sucre par litre.

Les champagnes sec, demi-sec ou doux seront parfait en accompagnement d’un dessert.

  • Extra dry entre 12 et 17 grammes de sucre par litre
  • Brut moins de 12 grammes de sucre par litre.  Le bon exemple est le Grand Cru de la Maison Soutiran. Ce millésime 2012 est une cuvée d’exception alliant finesse et complexité qui s’accordera très bien avec des plats de viande. Une cuvée brut non millésimée comme celle de la Maison H. Blin est tout aussi représentative et sera parfaite du début jusqu’à la fin du repas
  • Extra brut entre 3 et 6 grammes de sucre par litre. Ce sont de grands champagnes que l’on savoure par pur  plaisir et qui sont très appréciés par les amateurs du genre comme la cuvée tout en pureté, extra-brut de chez Besserat de Bellefon ou celle de la Maison Laherte, « Les empreintes ». Un Champagne, riche, puissant, mais qui reste fin et frais.
  • Pour une teneur de moins de 3 grammes et si le vin n’a fait l’objet d’aucune adjonction de sucre, on peut utiliser la mention « brut nature« , « non dosé » ou « dosage zéro ». Ce sont des champagnes qui peuvent se consommer lors de l’apéritif ou avec des aliments iodés. Le champagne Brut Nature Dosage Zéro MAG 15 de la Maison AR Lenoble, très mûr et fruité, n’a pas eu besoin d’ajout de sucre au moment du dégorgement. Tout comme la cuvée« Oenophile », très racée. Un 1er Cru du millésime 2010 de la Maison Pierre Gimmonet & Fils qui est un champagne complexe, à parfaite maturité. Il n’a besoin de rien d’autre que de lui même !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :